Comment se passe ta formation


Je reviens de « stage » et je me dis que je n’ai pas trop parler de comment ce déroule ma formation. Et oui une formation d’adulte ne se déroule pas comme l’école de notre plus jeune âge. C’est totalement différent.

Commençons par les cours, nous n’avons pas des professeurs, mais des formateurs. Un jeu de mots vous allez me dire, et je vais vous répondre que non. Le formateur, dans le cas de notre école, est un professionnel de l’industrie ou de la matière qu’il enseigne. De plus la considération que la personne à vis-à-vis de nous est totalement différente. Il y a le programme que nous devons étudier pour « passer » le bac, mais il y a surtout une culture générale à nous donner. Ce qu’ils essaient de faire au mieux. Une illustration de ce propos, en cours d’électrotechnique, il n’est pas rare qu’un stagiaire demande une information qui touche son installation électrique personnel ou de ce que l’on a vu en stage.

Et les cours ?

C’est une question que l’on peut se poser, et oui j’ai des cours. On retrouve toutes les matières que l’on retrouve au baccalauréat professionnel de la Maintenance des Équipements industriels. On retrouve des cours généraux. Eh oui j’ai des maths, des Français, de l’histoire géographie, de l’anglais, des arts me concernant ayant déjà un baccalauréat je suis dispensé d’épreuve sur la majorité des matières. En plus de ces matières générales, j’ai également et surtout de l’enseignement professionnel. La nous parlons d’électrotechnique, de pneumatique, hydraulique, en faite toutes les matières qui vont nous permettre d’agir en entreprise.

Un baccalauréat professionnel, c’est un enseignement théorique, mais aussi des mises en pratique. Alors il y a les salles de formations théoriques, les salles pratiques (ou atelier) . Mais l’ensemble des cours en atelier ne nous donneront pas l’envergure de mon futur métier. Pour cela le ministère de l’éducation national a bien prévu les choses, elle nous fait faire une période de formation en milieu professionnel (abrégé PFMP) ou plus souvent appelé stage. L’idée est bonne, mais la grande difficulté quand on a 32 ans c’est de trouver une entreprise.

J’ai eu la chance de trouver un stage dans une grande entreprise de transport. Pour être précis, je suis dans un service de maintenance des Installations et des outillages, les IO pour les intimes. Mes journées de stages sont bien remplies, je suis en collaboration avec un agent titulaire. Le stage est très enrichissant. En ce qui concerne les périodes en entreprises c’est facile 15 jours d’école puis 15 jours d’entreprise. Ce rythme est donc assez confortable. Même si a titre personnel j’ai vraiment une préférence pour les périodes en entreprise.

Voilà une petite explication de mon rythme annuel, je vous remercie si vous avez lu jusqu’à la, et je vous dis a très bientôt 😉

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.