La ressourcerie de Nîmes


Si on parlait « déchets »

Hello aujourd’hui je vous parle de ce que certains appellent déchets. Je prends cette dénomination, car c’est celle qui est utilisée par le réseau des ressourceries.

Effectivement je suis allez à la ressourcerie de Nîmes, la semaine dernière. À la base pour déposer les sacs d’objets accumulés au garage pour être réinjecté dans les réseaux solidaires.

Jusqu’à présent nous allions à Emmaüs, toutefois Nîmes n’a pas sa propre communauté. Il y a seulement un point de collecte et de vente. Les compagnons et bénévoles présents a ce lieu sont pour sympa cordiaux, mais pour d’autres que peux agréables. De plus la mission de base d’Emmaüs est la réinsertion par le travail. Donc l’intérêt premier est le travail et non les objets.

Cette cause, et axe est beau, mais entraine certaines dérivent. J’ai eu le malheur de voir des sacs entiers de livres « basics » des livres de poche jette dans des bennes, pour la raison qu’ils n’avaient plus de place dans leurs espaces bibliothèque.

Donc cette fois-ci, ayant des cabas pleins de livres, en plus d’autres objets (on a quand même rempli le coffre de l’altéa XL), nous sommes allés à la ressourcerie de Nîmes. Lieux que je ne connaissais pas. Que je n’avais jamais vu avant. Pourtant j’y passe au moins une fois par semaine devant. Un lieu discret. Alors pour etre franc arrivé sur le parking je me suis demandé ou j’arrivais. Un ancien magasin, avec écris au feutre peinture blanc Ressourcerie. Je m’approche timidement (après tous je ne connais pas cet endroit) et je demande ou c’est pour les dépôts. Et là on me répond tous simplement avec le sourire que c’est ici même.

Me voilà donc en train de décharger ma voiture, j’en sors des choses, je n’avais pas l’impression d’en avoir emmené autant. Après avoir déposé, je profite d’être sur le lieu pour y faire un tour.

On y trouve de tous, et des objets plutôt dans de bons états. Quand je dis de tous on trouve même des ordinateurs sous pentium 4ht avec 40Go de disque dur (machine qui peut éventuellement servir sous Linux pour un peu de bureautique).

Et dans un coin, bien caché je vois une petite armoire, avec des objets pour la photo. Je trouve même un petit objectif. Un Hélios 44, qu’est ce que ça tombe bien, je cherchais ce type d’objectif depuis longtemps, du coup je profite sur l’occasion et demande quel est son prix. Il me le propose pour 10€. Je saute donc le pas et m’offre cet objectif.

Au moment de payer, la bénévole toujours aussi souriante m’encaisse, et prend l’objectif pour le peser. Surpris je demande ce qu’elle fait. La elle m’explique qu’a la base cet objectif était prévu à être jeté donc elle note le poids pour dire qu’ils réinjectent tant de kilos (ou tonnes) d’objet dans la société.

Petit article pour dire que pensez y des objets qui sont peut être vieux obsolète pour vous peuvent être une mine de richesse pour les autres.

Merci de m’avoir lu jusqu’ici.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “La ressourcerie de Nîmes

  • Clemence

    J’adore les petits endroits comme ça. Les gens jettent trop inutilement alors que cela pourrait être donné et réutilisé. Je dépose régulièrement à Emmaus à Marseille et je remarque qu’il y a pas mal de monde à chaque fois.

    • Marx Auteur de l’article

      Tout a fait d’accord avec toi Clémence, prochaine fois que tu viens sur Nîmes je te proposerais de découvrir ce lieu.
      Jetté est facile réutiliser et recycler l’es beaucoup moins.